Rapport national sur la situation des feux de végétation

Rapport national sur la situation des feux de végétation

Rapports archivés

Mis à jour : 8 juillet 2020

Feux actifs
Non maîtrisés Contenus Maîtrisés Intervention modulée
22 9 54 7
2020
(À ce jour )
À ce jour moy. décennale
(À ce jour )
% de la normale Brûlages dirigés États-Unis
Nombre 2 175 3 084 71 18 26 527
Superficie
(ha)
185 039 1 231 212 15 1 312 617 401

Feux prioritaires

Il n’y a aucun feu prioritaire.

Mobilisation de ressources interservices

Le Canada est au niveau de préparation 2, ce qui indique que les agences ne sont pas en mesure d’atteindre de façon indépendante les objectifs de gestion des incidents sans un certain soutien. La capacité des ressources reste assez stable à l’échelle nationale pour que les agences actives maintiennent leurs opérations d’intervention et remplissent leurs objectifs. L’Ontario se trouve au niveau 3, le Québec est au niveau 2 et toutes les autres agences sont au niveau 1.

Les États-Unis sont au niveau 3 de préparation, ce qui indique qu’une mobilisation des ressources à l’échelle nationale est nécessaire pour soutenir la gestion des opérations d’intervention dans les zones géographiques actives.

À l’échelle nationale, il y a eu 126 départs de feu provoqués par la foudre cette semaine. L’activité de feu est sous la normale en ce qui a trait au nombre de feux à cette période de l’année, et bien en deçà de la moyenne quant à la superficie brûlée. À l’heure actuelle, 21 membres de personnel ont été dépêchés au Québec depuis l’Ontario, et un superviseur a été envoyé aux Territoires du Nord-Ouest depuis l’Alberta, ainsi que 100 pompes. Par ailleurs, 4 000 longueurs de tuyaux ont été envoyées au Québec depuis l’Ontario, et 6 avions ont été envoyés en Ontario depuis le Manitoba. À l’heure actuelle, aucune équipe internationale n’est active au Canada.

Synopsis hebdomadaire

Veuillez vérifier auprès de votre administration pour savoir quelles sont les restrictions et fermetures applicables concernant les parcs avec terrains de camping, car certains parcs nationaux, provinces et territoires commencent à lever les restrictions liées à la COVID-19.

En Alberta, des avis de feu étendus sont en vigueur à l’échelle de la province, et des interdictions de feu s’appliquent au parc national Elk Island et à Lethbridge. La Colombie-Britannique, le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest, la Saskatchewan, le Manitoba, l’Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador n’ont pas instauré de restrictions de feu provinciales ni territoriales. En revanche, des interdictions de feu à ciel ouvert sont en vigueur dans de multiples parcs provinciaux de l’Ontario, et des permis de feu sont requis à l’Île-du-Prince-Édouard.

Une série de tempêtes provenant du Pacifique poursuit son avancée dans l’ouest du Canada. Un système sur la côte de la Colombie-Britannique apporte des averses sur la majeure partie de la province, tandis qu’un autre centre de tempête dans le sud de la Saskatchewan apporte des précipitations importantes en Alberta et en Saskatchewan. Il y a plus d’ensoleillement du Manitoba au Québec, mais des orages localisés pourraient y déclencher d’autres incendies. Une bande de nuages et d’averses traverse les provinces de l’Atlantique.

Pronotics

La trajectoire de la tempête du Pacifique demeure la même : des systèmes descendent vers le sud le long de la côte de la Colombie-Britannique, traversent les provinces des Prairies en direction de l’est, et remontent vers le nord-est en passant par le Manitoba ou l’ouest de l’Ontario. L’humidité tirée vers le nord le long de la côte atlantique apportera des averses régulières dans l’est du Québec et les provinces de l’Atlantique. Cela maintiendra des conditions humides et de faibles indices de feu dans le sud du Yukon, dans les monts Mackenzie, dans les Territoires du Nord-Ouest et dans la plupart des provinces de l’ouest, ainsi que dans l’est du Québec et les provinces de l’Atlantique. Le nord du Yukon, les Territoires du Nord-Ouest (sauf les régions montagneuses), l’Ontario et l’ouest du Québec auront tendance à être plus secs, avec une hausse des indices forêt-météo. Des orages occasionnels dans ces régions plus sèches pourraient déclencher de nouveaux incendies, poursuivant ainsi la tendance de ces derniers jours. Dans l’ensemble, les conditions devraient rester généralement calmes.

Graphiques courants

Liens sur les incendies de forêt